Propagation acoustique du bruit dans l’environnement

L’étude de la propagation acoustique dans l’environnement extérieur constitue un sujet de recherche majeur au sein de la communauté scientifique. L'UMRAE  bénéficie d'une très forte compétence et d'une reconnaissance internationale sur cette thématique.

 

Propagation en milieu extérieur

L'UMRAE effectue des recherches sur :

  • l’influence de la micro-météorologie

sur la propagation acoustique en milieu ouvert et en zone urbaine.

  • la propagation acoustique au-dessus/à travers des milieux particuliers,

tels qu’une forêt (30% du territoire), au dessus de sols rugueux (comme des sols cultivés), de grandes étendues d’eau, en région montagneuse, en milieu urbain dense ou en présence de végétation et de surfaces végétalisées.

  

  • la propagation acoustique à l’intérieur des bâtiments  

Parce que les nuisances sonores ne s’arrêtent pas aux limites extérieures des bâtiments, l’UMR  développe des approches sur la propagation acoustique à l’intérieur des bâtiments, permettant ainsi d’avoir une vision globale des nuisances sonores dans l’environnement.

Matériaux en acoustique environnementale

L’étude de la propagation acoustique est indissociable de la nature des matériaux, qui constitue les « conditions aux frontières » du domaine de propagation, en milieu ouvert (revêtements de chaussées, sols naturels, matériaux de construction artificiels ou bio-sourcés).

Ainsi, des recherches sont entreprises afin de mieux caractériser les propriétés acoustiques des matériaux de l’environnement et d’améliorer leur prise en compte dans les modèles de propagation acoustique.

Il s’agit également d’évaluer la pertinence de l’utilisation de ces nouveaux matériaux pour de nouvelles applications en acoustique environnementale (écrans acoustiques, surfaces urbaines végétalisées, isolants acoustiques pour le bâtiment), tels que les (méta)matériaux bio-sourcés (chanvre, lin, bois…), tant ils constituent une source d’innovation majeure dans le contexte du « développement durable ».

Incertitude et représentativité

L’intégralité des recherches sur la propagation acoustique dans l’environnement est complétée par des études permettant de caractériser les incertitudes et la représentativité spatiale et temporelle des prévisions numériques et des mesures acoustiques afin, à terme, de mieux appréhender la nécessité d’intégrer le concept de « risque de nuisance » dans la réglementation et dans les pratiques expérimentales.